En quittant Swakopmund, nous allons nous diriger vers le Damaraland ...

C'est l'une des régions les plus pittoresques de la Namibie, une région immense. Il y a des cours d'eau préhistoriques avec des plaines et des Prairies, des koppies (massifs granitiques) et des gorges profondes. Vers l'Ouest, la géographie change radicalement avec les étendues de sable sans fin, les populations d'éléphant adaptés au désert, rhinocéros noirs, girafes, autruches et springboks. Ces animaux ont adapté leur mode de vie pour survivre à la rigueur des espaces désertiques.

Les éléphant se déplacent dans le bush et peuvent voyager jusqu'à 70km en une journée à la recherche de nourriture et d'eau.

Damaraland est l'ancien nom de l'apartheid, donné à la région au sud du Kaokoland et au nord de la route principale vers Swakopmund. Elle s'étend à 200km à l'intérieur de Skeleton Coast et 600km au sud du Kaokoland.

Le nom du Damaraland provient du fait que le peuple Damara vivait dans cette région et ce nom reste couramment utilisé pour le tourisme, bien que l'ensemble de la région a été rebaptisée :

- la section sud est rattachée à la région de Erongo

- la section du Nord fait partie de la région de Kunene

Cette région comprend notamment :

  • Le Brandberg :  la plus haute montagne qui abrite le célèbre tableau Bushman « Dame blanche »
  • Twyfelfontein : un magnifique éperon rocheux avec des milliers de gravures de Bushman
  • Spitzkoppe : un inselberg pointue typique et un lieu de grand mystère de l'ancien peuple San
  • La forêt pétrifiée : forêt qui a été constituée il y a des millions d'années
  • Le Vingerklip (rock de doigt) : un doigt imposant de calcaire qui s'élève à 35m au-dessus de sa base

Le Brandberg « montagne de feu » est ainsi nommé à cause de l'effet créé lors du coucher du soleil sur sa face ouest.

Le Brandberg et le Spitzkoppe sont des lieux de prédilection pour les grimpeurs en Namibie. Ces deux montagnes contiennent une densité élevée d'art de San (Buchmans).

L'attraction principale de Twyfelfontein est sa grande galerie d'art rupestre, l'une des plus larges en Afrique.

Deux autres caractéristiques géologiques connues près de Twyfelfontein sont les "tuyaux d'orgue" et de la "montagne brûlée" :

Les tuyaux d'orgue sont une série de piliers de dolérite qui ont été exposés par l'érosion et peuvent être visités dans la petite gorge sur le côté gauche de la route menant à la montagne brûlée. Nous les avons visités.

- La montagne brûlée est assez plate et tire son nom de l'amas de calcaire noirci à sa base. Nous n'y sommes pas allés.

Le Spitzkoppe ("forte tête") est l'un des points de repère les plus reconnaissables de la Namibie. Sa forme a inspiré son surnom, The Matterhorn de l'Afrique. C'est en réalité le vestige d'un ancien volcan, formé de la même manière que les massifs du Brandberg et Erongo. Depuis 1946, ce massif est devenu une destination connue et fréquentée pour l'escalade.

Dans les grottes et les ravins de cette région on trouve de nombreuses peintures rupestres préhistoriques dont la plus célèbre est la « dame blanche » du Brandberg. Découverte en 1917 par l'allemand Dr. Reinhard Maack, la peinture est restée relativement inconnue jusqu'en 1948, quand l'archéologue français Henri Breuil l'a mise en lumière. Au départ, on pensait que la « dame blanche » était une peinture d'une femme européenne, bien que la peinture date d'avant l'arrivée des européens dans la région ... Il s'agirait en fait d'un homme !

La peinture fait environ 40 cm de haut. Une main de l'homme en blanc porte ce qui semble être un verre de vin et l'autre un arc et des flèches. Son corps est peint en blanc. Il est une figure centrale de la peinture dans une procession de chasse étrange qui compte plusieurs femmes. Nous n'avons pas souhaité faire cette sortie touristique.

Le Vingerklip de 35m de haut (roche de doigt) est connu sous le nom de Kalk-Kegel (pilier de calcaire) et s'élève au dessus de la ferme de Bertram. C'est un vestige d'érosion d'un plateau calcaire qui a été formé il y a plus de 15 millions d'années. La grande cave à sa base, entourée de décombres, donne l'impression qu'il va se renverser à tout moment. Il a été découvert la première fois en 1970 par l'américain Tom Choate.

 
Notre passage à Spitkkoppe et Brandberg est détaillé ci-après.